Culture de colza : ce qu’il faut savoir

Étymologiquement, le colza signifie « graine de chou ». Le colza est une plante annuelle qui est parmi les principales sources d’huile végétale alimentaire en Europe. Cultiver du colza apporte de nombreux avantages sur le rendement et surtout pour son entourage. Mais pour un bon rendement, il est primordial de bien entretenir ces plantes.

Qu’est-ce que le  colza ?

Le colza est une plante à fleurs jaunes, appartenant à la famille des Brassicacées, auparavant nommée Crucifère. La culture de colza est fortement répandue dans le monde. Elle se cultive dans les zones tempérées fraîches. Cette plante est utilisée pour l’alimentation animale et surtout pour la production d’huile alimentaire. La culture de colza est aussi effectuée pour la production de biocarburant. Après l’extraction de l’huile végétale de colza, le résidu restant est appelé tourteaux et sera utilisé pour l’alimentation des bétails. Le colza fourrager est aussi très utile pour les éleveurs comme il permet de donner un fourrage vert au bétail pendant l’hiver. La culture colza a un cycle de végétation court.

Les avantages de cultiver du colza

Cultiver du colza offre de nombreux avantages pour l’environnement. Le colza piège les nitrates qui sont dans le sol. Ainsi, il permet de lutter contre la pollution des nappes phréatiques. En hiver, sa plantation permet aussi la production d’engrais vert et de limiter le lessivage du sol. Le colza offre aussi des bienfaits pour la biodiversité. Riches en nectar, les fleurs de colza permettent aux abeilles de butiner pour fabriquer ensuite les meilleurs miels. Les tourteaux obtenus après l’extraction de l’huile de colza sont riches en valeur protéique, idéale pour les bétails. La culture de colza est une excellente tête de rotation, puisque le colza permet d’éviter les maladies des céréales. La plantation de colza sert aussi de couverture de sol pour une bonne condition de vie des céréales pendant l’hiver. À part les atouts agronomiques, la culture de colza présente aussi des intérêts économiques grâce à la stabilité de la culture.

Les entretiens nécessaires pour sécuriser sa culture de Colza 

Lors de la culture de colza, un désherbage suffit largement. Le colza n’a pas besoin d’arrosage, seules les pluies hivernales sont nécessaires. Lorsque le colza atteint environ une dizaine de centimètres, il est conseillé de faire un paillage. Pour éviter les attaques des limaces, des champignons, du mildiou ou de l’altise sur la culture de colza, il est primordial d’installer des pièges à bière. Il est aussi nécessaire de faire des remparts de cendre ou de sciures. Pendant la floraison du colza, plus précisément à la fin du mois d’avril, les champs sont couverts de plusieurs fleurs jaunes qui exhalent une odeur agréable, il suffit d’attendre le mois de juillet pour passer à la récolte du colza.

Quels sont les principes de l’agriculture biologique ?
Commander de l’engrais azoté pour agriculteurs en ligne