Quelles sont les alternatives naturelles aux pesticides ?

Votre agriculture est affectée par de nombreux ravageurs. Cela peut causer une grande perte financière et économique. Cette situation peut même menacer la sécurité alimentaire, si les nuisibles attaquent un village, un pays voire même un contient entier. Afin de lutter contre ces dévastateurs, vous utilisez des pesticides. Seulement, ce genre de produit peut apporter beaucoup de conséquences négatives. Pour remédier à cela, vous pouvez les remplacer par d’autres substances. Quelles sont alors les alternatives naturelles aux pesticides ?

Quels sont les impacts des pesticides ?

Un pesticide est une préparation phytosanitaire ou une substance active ayant pour objectif d’éliminer les insectes, aussi bien sous formes d’œufs, de larves et adultes. Il a la propriété de tuer, de repousser et de lutter contre les petits animaux nuisibles. Il a donc pour rôle d’empêcher la prolifération et l’installation d’insectes considérés comme néfastes. Ainsi, le pesticide participe à l’amélioration de la productivité et du rendement dans les champs comme dans les jardins, à l’échelle des professionnels comme les particuliers de l’agriculture. Cependant, ce genre de produit a un impact sur la biodiversité et l’environnement. En tuant les insectes nuisibles, il peut également éliminer d’autres animaux et insectes non dévastateurs. Qui plus est, le pesticide a également des effets négatifs sur la santé humaine. Pour contourner cela, il existe des alternatives naturelles aux pesticides.

Quelle plante peut substituer les pesticides ?

Certaines plantes peuvent constituer des alternatives naturelles aux pesticides. En effet, il existe des plantes qui produisent de façon naturelle des molécules pouvant éloigner les insectes nuisibles. Vous pouvez les utiliser dans des bouillies en pulvérisation ou en arrosage. Par ailleurs, vous pouvez intercaler des plantes répulsives entre les cultures. Parmi ces plantes pesticides vous pouvez miser sur le margousier qui est un arbre d’origine indienne, dont les graines et les feuilles ont des propriétés vermifuges,  antifongiques et insecticides. D’autre part, il y a également les poivres de guinée, le tabac ou la moutarde noire… L’extirpation n’est pas totale mais ces plantes peuvent néanmoins améliorer le rendement.

Quel animal peut remplacer les pesticides ?

Au lieu d’utiliser des produits chimiques, il faut savoir, qu’il existe certains animaux pouvant former des alternatives naturelles aux pesticides. Il s’agit ici, d’utiliser les animaux eux-mêmes ou des molécules provenant des animaux comme les venins. Les coccinelles sont par exemple réputées pour consumer les pucerons. Du coup, elles sont beaucoup appliquées dans l’agriculture biologique. Cela renforce le fait d’utiliser des solutions naturelles afin de ne pas tuer ces animaux ayant la propriété pesticide.

OGM : pourquoi c’est interdit en France
Qu’appelle–t-on agriculture intensive ?